Endoscopie (coloscopie et recto-sigmoïdoscopie)

L’endoscopie permet d’explorer l’intérieur de certains organes à l’aide d’un appareil muni d’une caméra. L’endoscopie du rectum et du côlon repose sur 2 types d’examen : la coloscopie et la recto-sigmoïdoscopie.


La coloscopie        

La coloscopie est un examen qui permet d’explorer l’intérieur du rectum et de la totalité du colon à l’aide d’un appareil muni d’une caméra introduit par l’anus.

C’est un examen diagnostique au cours duquel des biopsies peuvent être réalisées (prélèvements pour analyse anatomopathologique au microscope) mais aussi thérapeutique puisqu’il permet, en cas de polypes, de procéder à leur ablation (polypectomie).

La coloscopie nécessite une purge préalable. En France, elle est réalisée dans 92 % des cas sous anesthésie conduite par un anesthésiste, le plus souvent en ambulatoire au cours d’une hospitalisation de quelques heures.

La survenue de complications graves est rare (3/1000), plus fréquente en cas de coloscopie thérapeutique (polypectomie) qu’en cas de simple coloscopie diagnostique. Perforation et hémorragie sont les 2 complications les plus fréquentes.


La recto-sigmoïdoscopie        

La recto-sigmoïdoscopie est un examen qui permet d’explorer l’intérieur du rectum et de la partie terminale du colon (le colon sigmoïde et parfois le colon gauche) à l’aide d’un appareil muni d’une caméra introduit par l’anus. La purge préalable se limite à un petit lavement évacuateur réalisé juste avant l’examen. L’examen est réalisé en ambulatoire, sans anesthésie et dure en moyenne 5 minutes. La survenue de complication est rarissime, estimée à 1 ou 2 complications pour 10 000 examens.



Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer