Hétérogénéité du cancer colorectal

Il y a quelques années, le cancer colorectal était une entité qui semblait homogène et simple : le cancer colorectal se développait en une dizaine d’années à partir d’un polype adénomateux selon la séquence adénome-cancer.

Aujourd’hui, le cancer colorectal apparaît beaucoup plus complexe et hétérogène à tous niveaux :

  • la répartition de ces différentes altérations n’est pas homogène sur l’ensemble du côlon et du rectum et l’on peut schématiquement distinguer 3 formes de cancer (rectum, côlons distal et proximal : en aval et en amont de l’angle colique gauche). Les caractéristiques épidémiologiques de ces 3 cancers apportent des arguments supplémentaires pour les distinguer : l’incidence des cancers du rectum tend à diminuer dans les pays à haut risque de CCR alors que l’incidence des cancers proximaux tend à augmenter.

  • la majorité des CCR se développent certes à partir de polypes adénomateux, mais 15 à 50 % d’entre eux naissent à partir d’autres lésions précancéreuses : adénomes plans et festonnés, polyposes hyperplasiques et hamartomateuses, cancers de novo…

  • il est habituellement admis que seul un adénome sur 30 ou 40 évolue jusqu’au cancer et que la transformation nécessite une dizaine d’années. Dans certains cas (syndrome HNPCC, adénome festonné, certains adénomes plans et cancers de novo) le taux de transformation en cancer peut se rapprocher de 1 sur 1 et le délai nécessaire pour cette transformation peut être beaucoup plus court.

  • l’apparence morphologique, bourgeonnante ou infiltrante, est un des reflets de l’hétérogénéité du CCR et a une valeur pronostique indépendante.

  • tous les CCR n’ont pas la même évolutivité et, à stade égal, leur pronostic et leur chimiosensibilité varient.


Il est probable que toute la diversité morphologique et clinique du cancer colorectal puisse être expliquée par la diversité des altérations génétiques et l’ordre chronologique de leur apparition. Il est probable que cette hétérogénéité aura des conséquences importantes sur la prise en charge des cancers colorectaux, qu’il s’agisse de prévention, de dépistage ou de traitement.


Références

  • Jass JR et al. Emerging concepts in colorectal neoplasia. Gastroenterology 2002;123:862-76.





Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer