Epidémiologie dans le Haut-Rhin
Incidence        

Si la France est globalement un pays à risque élevé de cancer colorectal, les données recueillies par les registres des cancers montrent que l’incidence du cancer colorectal n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire : l’Alsace (Bas-Rhin et Haut-Rhin) est la région de France où l’incidence du cancer colorectal est la plus élevée. Le Nord-Pas de Calais et la Lorraine ont aussi une incidence supérieure à la moyenne nationale alors qu’au contraire l’incidence est inférieure à la moyenne nationale en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc Roussillon et Midi Pyrénnées.


Les incidences du cancer colorectal standardisées sur l’âge observées dans les registres français et certains registres européens sont comparées sur le site ARER 68 (Registre des cancers du Haut-Rhin) pour les sexes masculin et féminin. L’incidence très élevée observée en Saône-et-Loire est biaisée, conséquence de la campagne de dépistage expérimentale réalisée dans plusieurs cantons de ce département depuis 1988.

Les taux d’incidence du CCR (standardisés selon la population mondiale de référence) du Haut-Rhin étaient pour les années 1997 à 1999 :

  • de 45,3 /100 000 chez l’homme
  • et de 27,6/100 000 chez la femme

Les courbes ci-contre illustrent l’excès d’incidence du CCR observée pour les 2 sexes dans le Haut-Rhin par rapport à la moyenne nationale. Ces courbes montrent aussi que, à l’exception de la dernière période enregistrée (1997-1999), l’incidence du CCR augmente légèrement dans le Haut-Rhin.




Avec 429 nouveaux cas diagnostiqués chaque année dans le Haut-Rhin, le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus fréquent après le cancer du sein.

C’est après les cancers de la prostate et du poumon, le 3ème cancer le plus fréquent chez l’homme et après le cancer du sein le 2ème cancer le plus fréquent chez la femme.

Le risque d’être atteint d’un cancer colorectal avant son 75ème anniversaire est de 5,3% chez l’homme et de 3,1% chez la femme. Autrement dit, un homme sur 19 et une femme sur 33 seront atteints de cancer colorectal avant 75 ans.

Le cancer colorectal représente pour chacun des 2 sexes 13 % des cancers (ARER 68).




Selon que l’on considère que la jonction recto-sigmoïdienne appartient (ou non) au rectum, les cancers du rectum représentent dans le Haut-Rhin 35 % (23 %) des CCR.
Ci-contre sont représentées les courbes d’incidence du cancer colorectal dans le Haut-Rhin selon l’âge et le sexe.

On observe que :

  • l’incidence du cancer colorectal est plus importante chez l’homme que chez la femme (1,6 fois), particulièrement entre 55 et 75 ans.

  • l’incidence du cancer colorectal augmente avec l’âge : il est rare avant 50 ans (7,5% des CCR du département).


Avec le vieillissement progressif de la population, le nombre de nouveaux cas de cancer colorectal diagnostiqués dans le département augmente lentement, mais sûrement.



Mortalité        

La mortalité par cancer colorectal n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire français : l’Alsace est la région de France où la mortalité par cancer colorectal est la plus élevée chez l’homme, et la 2ème après le Nord-Pas-de-Calais chez la femme.

Chaque année, 210 personnes décèdent de cancer colorectal dans le Haut-Rhin. Le cancer colorectal est la 2ème cause de décès par cancer, après le cancer du poumon chez l’homme et le cancer du sein chez la femme.



Le cancer colorectal représente 14,5 % des décès par tumeur chez la femme et 11,1 % chez l’homme.

Le cancer colorectal est responsable chaque année d’environ 23 décès prématurés (décès avant l’âge de 65 ans).


Les cancers dépistables        

Le tableau ci-contre indique les chiffres d’incidence et de mortalité du Haut-Rhin pour les cancers que l’on sait dépister.

On observe que le cancer colorectal, s’il n’est pas le cancer le plus fréquent, est le cancer responsable du plus grand nombre de décès. C’est donc, en terme de santé publique, le cancer qui pose le plus gros problème. Son dépistage est prioritaire !



Pour en savoir plus




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer