Les résultats du dépistage organisé du cancer colorectal par Hemoccult se maintiennent ils avec le temps ?




Bernard DENIS, Isabelle GENDRE, Jean François EBELIN, Pierre SAFRA, Philippe WEBER, François VODINH, Maurice MARIOTTE, Jean Yves VOGEL, Philippe PERRIN.
Association pour le dépistage du cancer colorectal en Alsace (ADECA Alsace)

La lassitude engendrée par la nécessaire répétition du test tous les 2 ans risque d’induire une diminution de participation au dépistage organisé (DO) du cancer colorectal (CCR) par Hemoccult. But : Evaluer les résultats de la 2ème campagne de DO du CCR d’un département pilote.


Méthodes         

Comparaison des principaux indicateurs de résultats des 2 premières campagnes (C1 et C2) d’un département pilote.


Résultats         

Les principaux indicateurs des 2 campagnes sont dans le tableau. Le taux brut de participation diminuait de 49,0 à 45,0% alors que les exclusions progressaient. 57,0% des exclusions étaient liées à une coloscopie récente < 5 ans et 37,6% à un risque élevé de CCR. 28,4% des personnes ayant participé à la C1 n'avaient pas participé à la C2 et, au contraire, 25,4% des participants à la C2 n'avaient pas participé à la C1. 83,9% des tests lus étaient donnés par les médecins généralistes (MG) (78,6% en C1), 3,4% par les centres d'examens de santé, 0,6% par les médecins du travail et 12,1% (15,5% en C1) avaient été envoyés par courrier (p<0.001). 93,7% des tests distribués par les MG étaient effectivement réalisés (81,6% en C1, p<0.001). Le taux de tests non analysables augmentait de 3,2 à 5,3% (p<0.001), principalement pour tests périmés. La taille des adénomes n'était pas différente entre les 2 campagnes (30,5% ≥ 10 mm vs 32,9%). 66,9% des cancers dépistés étaient localisés (vs 78,0% en C1, p = 0.01) : stade 0 (18,6%), I (31,0%) et II (17,2%). La valeur prédictive positive pour une néoplasie avancée était significativement inférieure en C2 (28,3%) qu'en C1 (31,1%, p = 0.04) ainsi que chez les personnes ayant eu un Hemoccult négatif en C1 (27.2%, p = 0.01) par rapport aux personnes qui réalisaient un 1er test positif. 2 perforations et 4 hémorragies étaient colligées.


Conclusion         

La participation et le rendement ont significativement diminué en C2. Plus du quart des personnes ayant participé à la C1 n'ont pas participé à la C2. Le taux de participation INSEE n'a pu être maintenu à un niveau satisfaisant de 52,6% que grâce à une augmentation importante des exclusions. Seule la participation sur invitation des MG a progressé, en valeurs absolue et relative, toutes les autres modalités d'invitation ont régressé. De même, les taux de cancers dépistés et de cancers précoces ont diminué significativement.



.

Campagne 1

Campagne 2

p

Population INSEE n

186200

194190

-

Exclusions n (%)

19271 (10.3)

28123 (14.5)

< 0.001

Participation INSEE n (%)

91279 (54.7)

87411 (52.6)

< 0.001

Dépistés n (%)

90602 (54.3)

86274 (52.0)

< 0.001

Positifs n (%)

3101 (3.4)

2179 (2.5)

< 0.001

Coloscopies n (%)

2790 (90.0)

1928 (88.5)

NS

Coloscopies normales n (%)

1601 (57.3)

1131 (58.7)

NS

Cancers pTis inclus n (VPP%) [/ 1000 dépistés]

297 (10.6) [3.3]

147 (7.6) [1.7]

= 0.001

Cancers stade I n (%)

93 (45.2)

45 (38.1)

NS

Adénomes ≥ 10mm n (VPP%) [/ 1000 dépistés]

543 (19.5) [6.0]

354 (18.4) [4.1]

NS




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer