La prescription d’Hemoccult est elle justifiée en cas de symptômes ?

Une enquête réalisée auprès des médecins généralistes du Haut-Rhin a montré que la recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) était souvent prescrite en cas de symptômes digestifs (douleurs abdominales, troubles du transit) ou généraux (altération de l’état général, anémie). L’objectif poursuivi dans ce cas est de s’appuyer sur la RSOS pour déterminer si une exploration plus invasive (coloscopie, voire gastroscopie) est nécessaire ou non. Cette démarche diagnostique est suboptimale : la sensibilité des tests de RSOS est insuffisante pour en faire des outils de diagnostic individuel. Le taux de faux négatifs est trop important : il conduit à rassurer à tort et à ne pas faire une coloscopie pourtant nécessaire dans 20 à 50 % des cas selon le test employé !

Les tests de RSOS sont des tests de dépistage,
pas des examens diagnostiques !



Principales différences entre test de dépistage et test diagnostique
d’après Durand-Zaleski (2000).

 

Test de dépistage

  • Il est une étape avant le diagnostic de certitude.
  • Il est appliqué aux personnes apparemment indemnes de la maladie recherchée.
  • Il est pratiqué sur des groupes d’individus à haut risque.
  • Il ne constitue pas une aide à la décision thérapeutique.


Examen diagnostique

  • Il doit donner une certitude diagnostique (examens spécifiques).
  • Il est appliqué aux personnes présentant des troubles définis.
  • Il est essentiellement individuel.
  • Il est éventuellement utilisé en seconde ligne après un test de dépistage.
  • Il débouche sur une décision thérapeutique.




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer