Le cancer colorectal est-il héréditaire ?

Non et oui !

  • Non, le cancer colorectal survient sans facteur de prédisposition connu dans la grande majorité des cas (80 % environ). C’est dans ce cas l’alimentation qui joue un rôle essentiel (lien page alimentation et hygiène de vie).

  • Oui, l’hérédité joue un rôle dans moins de 20 % des cas. Deux situations peuvent laisser supposer un facteur héréditaire qui confère un risque de cancer colorectal plus élevé que la moyenne et conduisent à proposer un dépistage par coloscopie :

    La plus fréquente est l’existence d’un parent proche (père, mère, frère, sœur) atteint de cancer colorectal avant l’âge de 60 (ou 65) ans . Le risque de cancer colorectal est d’autant plus élevé que le parent atteint est proche, qu’il a été atteint plus jeune et que plusieurs parents ont été atteints.

    Certaines maladies héréditaires rares confèrent un risque très élevé de cancer colorectal. Le syndrome de Lynch et la polypose adénomateuse familiale . Un syndrome de Lynch peut être suspecté lorsque plusieurs parents proches d’une même famille sont atteints de cancer à un jeune âge (cancers du colon, mais aussi de l’intestin grêle, de l’utérus, de l’ovaire, du rein ou des voies urinaires, de l’estomac).




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer