Résultats de la 1ère campagne du Haut-Rhin à la date du 15-02-2006

La campagne est terminée dans 21 cantons et se terminera dans 1 à 6 mois dans les 10 autres.


Implication des médecins généralistes (MG)        

  • 628 MG (98,6%) participent activement à la campagne.
  • 85,1 % des tests remis par les MG sont effectivement réalisés.
  • La moyenne de tests lus par MG est de 115 (extrêmes : 1 - 485).
  • 77,7% des tests réalisés ont été remis par les MG, 5,3% par les Centres d’Examens de Santé, 1% par les médecins du travail et 15,3% ont été envoyés par courrier.

Impact des invitations successives        

  • L’impact du premier courrier d’invitation dure 6 mois et conduit à 59% des tests lus, celui de la lettre de rappel dure à nouveau 6 mois pour 30% des tests lus.

Exclusions        

  • 19313 personnes (10,3%) ont été exclues, principalement pour dépistage récent (6,5%) ou pour risque élevé de cancer colorectal (3,2 %).
  • 45,9% des exclusions sont prononcées grâce aux coupons-réponse figurant dans les lettres de rappel, 42% par les MG et 6,4% par les Centres d’Examens de Santé.

Participation        

  • 90299 personnes (48%) ont fait le test, soit un taux ajusté de participation, tenant compte des exclusions, de 53,5% (de 47,2% à 60,1% selon les cantons).

Tests Hemoccult        

  • Le Centre de Lecture lit en moyenne 240 tests par jour ouvrable (extrêmes 70 - 500).
  • 3,4% des tests sont positifs, 93,5 % négatifs et 3,2 % ininterprétables

Coloscopies        

  • 82,8% des tests positifs sont suivis d’une coloscopie.
  • Une moyenne de 100 coloscopies sont réalisées par mois (extrêmes 50 – 170) et 2542 coloscopies ont été colligées.

Rendement        

  • En cas de test Hemoccult positif, la coloscopie détecte une néoplasie (adénome ou cancer) dans 42,5 % des cas (la valeur prédictive positive pour une néoplasie est de 42,5 %). Ces lésions néoplasiques se répartissent en 10,3 % de cancers, 21 % d’adénomes avancés (à haut risque d’évolution vers le cancer) et 11,2 % d’adénomes non avancés.
  • Les taux de cancers et de néoplasies sont de 2,9 et 11,9 pour 1000 personnes dépistées.


11,2 %
adénomes


21 %
adénomes avancés


10,3 %
cancers

Stade des cancers dépistés        

  • En l’absence de dépistage, moins de 50% des cancers colorectaux diagnostiqués sont localisés, limités au colon. Plus de la moitié sont métastatiques, avec métastases ganglionnaires ou viscérales dès le diagnostic initial.
  • Par contre, plus de 80 % (82,2%) des cancers dépistés par la campagne ADECA sont localisés, ce qui traduit bien l’avance au diagnostic induite par le dépistage. Ces stades localisés ont meilleur pronostic et sont curables par des traitements simples, chirurgie ou endoscopie, sans qu’il soit nécessaire de recourir à un traitement adjuvant, chimiothérapie ou radiothérapie.

in situ

69 (26,3%)

invasif

193 (73,7%)

stade 1 (T1T2N0)

72 (50,0%)

stade 2 (T3T4N0)

34 (23,6%)

stade 3 (TxN1)

29 (20,1%)

stade 4 (M1)

9 (6,3%)

stade inconnu

49

Topographie des cancers dépistés        

  • 57,7% des cancers dépistés siègent dans le colon distal (colons sigmoïde et gauche), 24,6% dans le colon proximal (colons transverse et droit) et 17,7% dans le rectum.

Résultats selon le sexe        

  • Le taux d’Hemoccult positifs est significativement plus important chez l’homme (4,0%) que chez la femme (2,9%) et le rendement diagnostique est nettement plus important chez l’homme : le taux de néoplasies détectées est plus de deux fois plus élevé chez l’homme (17,2 pour mille) que chez la femme (7,4 pour mille).
  • Malheureusement, le taux de participation des hommes (51,2%) est significativement plus faible que celui des femmes (55,9%) alors que leur risque de cancer colorectal est 50% plus élevé dans cette tranche d’âge dans le Haut-Rhin.


hommes

femmes

taux d'Hemoccult positifs

3,9 %

2,8 %

taux néoplasies détectées

17,2 ‰

7,4 ‰

participation ajustée

51,1 %

55,8 %

Résultats selon l’âge        

  • La participation augmente avec l’âge jusqu’à 70 ans (50% entre 50 et 59 ans puis 59% entre 60 et 69 ans) puis diminue après 70 ans (55%)
  • on observe une augmentation avec l’âge du taux de tests positifs et du rendement diagnostique.


50-54

55-59

60-64

65-69

70-74

participation ajustée

50,7 %

48,6 %

58,5 %

59,8 %

54,7 %

Hemoccult positifs

2,5 %

3,1 %

3,6 %

4,0 %

4,4 %

taux néoplasies détectées

7,3 ‰

10,0 ‰

12,5 ‰

16,1 ‰

16,7 ‰



Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer