Aspirine et anti-inflammatoires

L’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, classiques et coxibs) diminuent le risque de polype et de CCR.
Cet effet est dose dépendant, lié à une consommation régulière, et augmente avec la durée de consommation. Cet effet n’est que suspensif, c'est-à-dire qu’à l’arrêt du traitement le risque de polype et de CCR revient à la normale.

Les études prospectives contrôlées ont confirmé l’effet protecteur modéré de l’aspirine, mais son ampleur exacte reste à préciser.

L’utilisation prolongée d’aspirine, même à faible dose, n’est pas sans danger et il est prématuré de recommander son usage dans cette indication.


Références

  • R. Benamouzig et al : Aspirine, AINS et Chimioprévention du cancer colorectal. Hépato-Gastro 2003 ; 10 : 411 – 4.

  • T. Imperiale : Aspirin and the prevention of Colorectal Cancer. N Engl J Med 2003 ; 348 : 879 - 80




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer