Alimentation et hygiène de vie

Plus des ¾ des CCR surviennent chez des personnes sans facteur de prédisposition connu. Il est maintenant démontré que dans ce cas, l’alimentation joue un rôle essentiel. Les études qui évaluent le lien entre aliments et CCR sont très nombreuses et leurs résultats parfois discordants. Le tableau ci-dessous fait la synthèse des données actuelles les mieux établies. Ces connaissances permettent d’élaborer un régime alimentaire qui devrait théoriquement protéger du CCR.

En fait, aucune modification de l’alimentation (supplémentation en vitamines, en minéraux, ou en fibres, réduction des graisses…) n’a jamais fait la preuve de son efficacité sur la réduction du risque du CCR.

Ces résultats, pour l’instant décevants, n’empêchent pas de recommander une alimentation et un mode de vie équilibrés qui ne protègent pas seulement du cancer mais aussi des maladies cardiovasculaires :

  • avoir une activité physique régulière
  • éviter le surpoids et l’obésité
  • consommer beaucoup de fruits et légumes
  • réduire la viande rouge et les graisses animales
  • arrêter de fumer et boire de l’alcool modérément

Facteurs favorisants        

  • Excès d’apport calorique
  • Obésité
  • Sédentarité
  • Graisses animales
  • Viandes rouges
  • Produits céréaliers raffinés (pâtes, riz, pain, pâtisseries)
  • Alcool (quel qu’il soit)
  • Tabac

Facteurs protecteurs        
Référence

  • M.C. Boutron Ruault. Alimentation et cancérogénèse colorectale : éléments pour une prévention primaire. Gastroenterol Clin Biol 1998 ; 22 : S 12 – S 20.


Pour en savoir plus




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer